FFVRC - Site

  • Discipline Tout-Terrain 1/10 Electrique

TT 1/10 électrique

Coupe de France TT 1/10 4 x 2 & 4 x 4 à Reims

Une première pour la piste indoor, une infrastruture dédié à l'auto R/C unique en Europe

Le premier complexe indoor du genre a ouvert ses portes officiellement les 8 et 9 octobre 2016 dans l'enceinte propriètè du Reims Enduro Model Car. Club emblématique des années 2000 qui regroupe déjà au sein de son complexe une piste en asphalte et une piste tout terrain mondialement réputée pour avoir été à deux reprises organisatrice des championnats d'Europe de la catégorie 1/8ème thermique.

Pour l'heure, le club avait pour mission de recevoir les
155 pilotes qui avaient été sélectionnés pour la Coupe de France TT 1/10ème électrique. La première du genre en indoor organisée en France au niveau fédéral. Le détail de la représentation nous donnait 59 pilotes inscrits en 4 x 2 Modifié, puis 54 d'entre eux en 4 x 4 Modifié, 22 pilotes en 4 x 2 Standard modifié et enfin 20 pilotes inscrits en catégorie Truck.

Le complexe/L'organisation
Comme il convient de le marteler, ce site unique en France qui a vu le jour avec le soutien de la ville de Reims, de la région Grand Est, de la région de la Marne, de la FFVRC et bien entendu du club REMC, fait déjà partie des lieux d'exception voués à la voiture R/C. Il aura fallu toute la détermination du président Rémy Couchon et de ses équipes pour que ce projet un peu fou à la base puisse devenir réalité. Pour l'heure, le complexe indoor s'adresse exclusivement aux voitures tout terrain électriques des catégories 1/10 et 1/8ème. Il s'agit d'une piste permanente qui permet de rouler en toute saison. La construction du bâtiment a fait appel à des matériaux « dernier cri ». En particulier en matière d'isolation. Un delta de 15 degrés entre l'extérieur du bâtiment et la piste elle même permettant d'offrir des températures internes acceptables en toute saison pour que les pilotes puissent s'entraîner ou participer à des compétitions sans se soucier véritablement des conditions climatiques. Le site est bien évidemment appelé à recevoir les plus grandes compétitions, et même à organiser de grandes amicales pour permettre aux pilotes de garder les doigts durant la période hivernale. Le circuit, pièce maîtresse des lieux, a fait l'objet d'un soin tout particulier lors de la conception. Façonné à partir d'un limon argileux, celui-ci offre un relief plat et stable dans le temps, et une petite touche de glissant qui n'est pas pour déplaire. Surtout, ses bosses et en particulier leurs appels et leurs réceptions, ont été élaborées avec la plus méticuleuse attention de façon à ce que tous les pilotes puissent rouler et prendre du plaisir, quel que soit leur niveau de pilotage. 

 

Les Qualifications
Elles se dérouleront sur 5 manches, dont 3 courues le samedi et les deux restantes le dimanche.
En catégorie 4 x 2 Standard, les qualifications seront largement dominées par Emilie Halluin qui signe la pole position avec un 11 tours en 5.12.98 devant Sacha Koslowski en 11 tours 5.13.26 et Baptiste Ménager en 11 tours 5.13.87. Ce groupe de tête devance Roger Tison en 11 tours 5.28.33, puis Richard Schreder en 11 tours 5.28.23 et Vincent Lambert en 11 tours 5.23.21.
En catégorie 4 x 2 Modifié, ce sera nettement plus corsé entre Armand Lantheaume et Sylvain Gallo Selva. Le premier signe le scratch absolu en 12 tours 5.13.07 et le second un 12 tours 5.13.03. Mais la 2ème manche qui va les départager sera favorable au Rémois Sylvain Gallo Selva qui décroche finalement la pole au profit du sudiste. En 3ème position, Jean-Pierrick Sartel pointe à 4 secondes de retard. Il devance Stéphane Deroch, puis Mickaël Villa et Julien Parnot.
En catégorie 4 x 4 Modifié, Romain Valter sera indétrônable. Il réalise son meilleur score en 13 tours 5.10.19 et prend la pole devant Armand Lantheaume en 13 tours 5.12.12 et Antoine Rossetti en 13 tours 5.15.11. Les trois pilotes devancent Florent Jadot en 13 tours 5.17.95, puis Mickaël Villa en 13 tours 5.18.33 et Jean-Pierrick Sartel en 13 tours 5.18.78.
En catégorie Truck, avantage plus marqué pour Frédéric Pain qui va distancer tous ses comparses avec un 11 tours en 5.08.16. En seconde position, Rémy Bertrand pointe en 11 tours 5.16.27. Puis viennent dans l'ordre Xavier Verdière, Philippe Hautecoeur, Samuel Castel et David Delerue.

 

Les Finales
En catégorie 4 x 2 Standard,
 la bagarre pour la victoire se joue entre Emilie Halluin détentrice de la pole position et Sacha Koslowski. Et dans cet exercice, la dernière manche va s'avérer décisive. La jeune Emilie Halluin signe le premier scratch de la journée en 12 tours 5.13.99 devant Sacha Koslowski en 12 tours 5.15.43 et Baptiste Ménager en 12 tours 5.24.91. Suivent dans l'ordre Roger Tison en 11 tours 5.00.35, puis Richard Schreder en 11 tours 5.01.90 et Pierre Yves Moindreau en 11 tours 5.03.91. Dans la 2ème manche, Sacha Koslowski reprend l'avantage en 12 tours 5.15.24 devant Emilie Halluin en 12 tours 5.16.67 et Baptiste Ménager en 12 tours 5.20.76. Derrière, cela se bouscule un peu et certains tentent de se frayer un petit passage à proximité du top five. Laurent Le Brun remonte en 7ème position devant Vincent Lambert et Emmanuel Moncada.
Dans la 3ème manche, Sacha Koslowski l'emporte à nouveau et en profite pour signer au passage le meilleur temps absolu en 12 tours 5.05.74, loin devant toute la meute d'adversaires. Au cumul des manches, le jeune champion de ligue 2016 de la ligue 1 Sacha Koslowski remporte la course devant Emilie Halluin. Baptiste Ménager viendra compléter le podium d'arrivée avec un point d'avance sur Roger Tison et trois de mieux face à Richard Schreider. A la sixième place, nous trouvons ensuite le sudiste Emmanuel Moncada qui devance Pierre Yves Moindreau et Vincent Lambert, puis le Parisien Laurent Le Brun et Olivier Cerdan.
En catégorie 4 x 2 Modifié, rien ni personne ne sera en mesure de pouvoir arrêter le Yokomo jaune et mauve du régional de l'étape Sylvain Gallo Selva, incontestablement le plus rapide sur ce circuit. Sylvain Gallo Selva donne le ton d'entrée de jeu en signant un 13 tours 5.13.54 devant Stéphane Deroch en 13 tours 5.19.18 et Jean-Pierrick Sartel en 13 tours 5.21.25. Tous les autres concurrents sont en 12 tours. Avec en tête de liste Julien Formentin qui devance d'une seconde Mickael Villa, puis Mathieux Chaffardon. Dans la 2ème manche, avantage Gallo Selva, toujours devant Stéphane Deroch, même si l'on notera une certaine régression des chronos. Armand Lantheaume en profite pour signer son premier 13 tours. Mickael Villa grappille quant à lui une place au classement, et le jeune Clément Boda de la junior team fait son apparition à la 6ème place provisoire du classement. En 3ème manche, c'est maintenant au tour de Jean-Pierrick Sartel d'attaquer le leader. Le pilote Nordiste n'est plus qu'à 6 secondes de celui-ci. Ludovic Valtier signe son meilleur temps en 13 tours 5.25.99 et prend la 3ème place de la manche. Julien Parnot signe également sa meilleure performance et pointe en 5ème position. Au classement général, Sylvain Gallo Selva remporte la Coupe devant Stéphane Deroch et Jean-Pierrick Sartel. A 4 points de retard du podium, nous recensons ensuite le sudiste Armand Lantheaume, puis Julien Formentin et le transfuge du tout terrain 1/8ème thermique Mickael Villa. A noter les belles performances des jeunes poulains de la catégorie, et notamment des pilotes de la junior team comme Clément Boda et Mathieux Chaffardon qui seront crédités d'une finale A et de 9 et 10ème places respectives dans cette classification.
En catégorie 4 x 4 Modifié, Antoine Rossetti va tenter le tout pour le tout pour tenter de déstabiliser le pole man. Mais ce sera sans compter sur la détermination de Romain Valter qui conserve la main et empoche la victoire devant son rival. Dans la 1ère manche, Romain Valter établit le meilleur temps en 14 tours 5.11.93 devant Antoine Rossetti en 14 tours 5.16.44 et Mickael Villa en 14 tours 5.20.59. Les trois hommes devancent Stéphane Deroch en 14 tours 5.22.21, puis Florent Jadot en 13 tours 5.00.44 et Mathieu Brière en 13 tours 5.05.20. Dans la 2ème manche, Romain Valter réalise quasiment le même score en améliorant d'une pincée en 14 tours 5.11.39. Le changement, c'est qu'Armand Lanteaume vient de s'emparer de la 3ème place de la manche en 14 tours 5.22.12. Le sudiste remonte avec à ses côtés Florent Jadot. Dans la 3ème et dernière manche, les différents scratches ne seront pas pulvérisés. Les faits marquants reposent sur la venue en 2ème place d'Armand Lanteaume qui grignote encore un peu de terrain, et sur la remontée de Sylvain Gallo Selva en 5ème position. Le Rémois signant là sa meilleure manche. Au classement final, victoire pour Romain Valter qui conserve 2 points d'avance face à Antoine Rossetti et un de plus sur Armand Lantheaume. En 4ème position nous trouvons ensuite Mickael Villa, puis Florent Jadot et Stéphane Deroch. A noter au sein de la finale A la présence du pistard de la catégorie 1/5ème, le Toulousain Mathieu Brière qui termine en 9ème position, ainsi que celle du jeune Clément Boda qui se place 10ème au sein du cortège des top pilotes !
En catégorie Truck, la victoire sera encore plus flagrante et sans le moindre équivoque en ce qui concerne Frédéric Pain. Dès la 1ère manche, Frédéric s'impose loin devant avec 7 secondes d'avance en 12 tours 5.07.02 devant Xavier Verdière en 12 tours 5.14.48 et Philippe Hautecoeur en 12 tours 5.18.40. Les trois hommes devancent Samuel Castel en 12 tours 5.18.97, puis Rémy Bertrand en 12 tours 5.23.87 et Baptiste Ménager en 12 tours 5.26.88. Les autres concurrents restent en 11 tours, avec en tête de file Bertrand Grieu qui devance Sébastien Godet et Christian Godart. Dans la 2ème manche, Frédéric Pain conserve l'avantage provisoire, mais l'organigramme de tête s'en trouve quelque peu modifié par l'arrivée de Rémy Bertrand à la 2ème place. Ce dernier réalise un 12 tours 5.13.72 qui lui permet de garder l'avantage face à Samuel Castel. et à Baptiste Ménager. La 3ème et dernière manche sera la plus lente. Fred Pain retape à nouveau le scratch et avec 3 points d'avance. Celui-ci s'impose presque sans forcer au général devant Xavier Verdière et Samuel Castel.

 

 

Conclusion

Voilà donc un premier coup d'essai qui s'est incontestablement transformé en un coup de maître. Tous les pilotes ayant été enthousiasmés par la qualité de ces nouvelles infrastructures exclusivement érigées en faveur de leurs disciplines favorites de la voiture R/C.  

 

Trouvez le club proposant le 1/10 électrique tout-terrain le plus proche de chez vous

Carte de France
Cliquez sur la carte ››

Si vous possédez déjà une voiture Radio-Commandée 1/10ème Tout Terrain électrique, nous vous invitons à contacter le club affilié FFVRC le plus proche de chez vous et ainsi vous pourrez partager votre expérience avec les membres du club et vérifier si votre matériel correspond aux disciplines pratiquées par le club.

Si vous n’avez pas encore fait l’acquisition d’un modèle réduit alors prenez contact avec le club le plus proche, discutez avec des pilotes, ils pourront vous conseiller sur les modèles actuels, les erreurs à éviter et pourquoi pas vous conseiller du matériel d’occasion, une bonne solution pour démarrer cette activité a moindre coût.